Une fois encore, le soutien aux personnes et l’accès à l’autonomie a été le fil conducteur de notre intervention à Gouraf.

Le jardin fait peau neuve…

La priorité de notre séjour concernait évidemment le jardin communautaire qui demeurait en chantier depuis que nous avions construit le puits et décidé de restaurer la clôture.

Il y a beaucoup d’animaux d’élevage en divagation, en plus de ceux qui constituent la faune locale, donc sans clôture, pas de culture !!!

Si les villageois avaient réalisé la structure de la clôture après notre intervention en 2017, le grillage acheté en 2016, pour répondre à un besoin urgent et à des moyens limités, mais inadapté à la réalisation d’une véritable clôture, n’avait pu être réinstallé sur cette nouvelle structure.

Le jardin n’était donc pas opérationnel à notre arrivée.

Nous avons donc acheté un autre grillage que nous avons pu installer rapidement avec l’aide des villageois.

Nous avons également du creuser un peu plus le puits qui risquait de tomber a sec, quelques semaines avant la saison des pluies.

Nous en avons aussi profité pour construire des bassins intermédiaires pour faciliter l’arrosage des parcelles, ainsi qu’un petit magasin pour entreposer le matériel.

Si les travaux ont retardé la mise en culture des parcelles, le jardin est désormais totalement fonctionnel et les plans d’oignons, de tomates de piments ou de bissap, ont pu pointer le bout de leur nez, avant notre départ.

Il faudra néanmoins attendre la saison prochaine pour que le jardin puisse donner sa pleine mesure.

…Et l’entreprise de bâtiment Karamdenor à vu le jour.

Grâce à un budget conséquent nous avons pu ouvrir le financement à d’autres projets que le jardin.

Les travaux de maçonnerie ayant été réalisé avec qualité par des jeunes maçons du village qui étaient habituellement salariés dans des petites entreprises des villages voisins, nous leurs avons tout naturellement proposé l’aide de l’association Conte de Fées, pour créer leur propre entreprise.

L’entreprise Karamdenor à donc vu le jour grâce au financement du matériel par l’association et est composé de 5 maçons, d’un soudeur et d’un charpentier ( Tous issus du village évidemment).