Le football a très souvent mauvaise presse, notamment du fait de ses dérives financières et du comportement de personnes sans scrupules qui exploitent la crédulité de nombreuses familles, notamment en Afrique.

Mais nier l’importance de la place du football dans les rapports sociaux et le développement des enfants en Afrique est une absurdité.

L’association Conte de fées, désire lutter à son niveau contre les dérives du foot business et redonner au football ses valeurs éducatives et humaines, à travers le jeu et  les vertus collectives.

tournois0313-01Nous agissons déjà concrètement dans les petits clubs, pour apporter une assistance technique, former les éducateurs, animer des séances et distribuer du matériel d’entraînement.

Le football aura une place à part entière dans le projet d’école que l’on souhaite construire à Gouraf.

Si l’enseignement du football sera intégré dans le cursus scolaire des enfants, l’école ne sera pas un centre de formation de jeunes footballeurs.

Par contre, si un enfant possède les qualités et les capacités nécessaires pour devenir footballeur professionnel, nous ferons tout pour qu’il y parvienne, si tel est son désir.

Enfin si pour le moment, peu de clubs permettent véritablement d’accueillir les filles qui désirent jouer au football, il n’y a, culturellement, aucuns problèmes avec le football féminin.

Les clubs les mieux structurés dispose d’une section féminine et un championnat existe au niveau national.

L’association à donc la volonté de contribuer aussi au développement du football féminin

autour du stade Aline Sitoé Diatta - Ziguinchor
autour du stade Aline Sitoé Diatta – Ziguinchor